19.9 C
New York
Wednesday, June 19, 2024
spot_img

Michele Torr:« Une fois sur scène, je sais pourquoi je fais cela »

Mices Torr, vedette des années 80, continue ses prestations partout en France.
L’artiste représente 30 millions de disques vendus à travers le monde, 434 chansons enre-gistrées, 53 albums, 70 dis-ques, 30 disques d’or et 1 disque de platine ! Elle revient avec nous sur sa carriere et ses projets en cours à l’occasion de son passage, ce soir, à Alle-vard.

 

Le Dauphine libre:
Avez-vous aujourd’hul toujours autant de plaisir à monter sur scène qu’ll y a trente ans?

Michele Torr:
On oui, toujours J’aime cet te vie de saltimbanque. J’adore le contact, le rapport avec le public et surtout être sur scene. Parfois, je suis un peu lassee d’etre toujours dans les ba-gages, mais une fois sur scène, je sais pourquoi je fais cela. “

LD:
Vous avez sorti un nouvel album, “Diva”, en 2015. Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire cet opus ?

Michele Torr:
Tout est parti d’Alice Dona qui m’a proposé une superbe chanson, “Diva”. Je l’ai adorée et j’ai eu envie de continuer, d’appeler Charles Azna-vour, Charles Dumont et d’autres pour faire cet album.*

LD:
Cet album marque le retour de Guy Mattéoni à vos côtes, comment se sont passées ces retrouvailles professionnelles ?

Michele Torr:
On a beaucoup travaille ensemble il y a des années et on s’est retrouvés sur la tournée
“Age tendre et têtes de bois”. On a remis des projets en route et on est tellement heureux de retravailler ensemble. C’est un musicien extraordinaire. Lui seul pourrait me donner envie de faire de nouveaux projets, comme un piano-Voix.

Un nouvel album en 2015, les tournées “Age tendre et têtes de bois”, des concerts partout en France, la “Piaf bionde” est sur toutes les scenes

LD:
Charles Aznavour falt aussi partle de vos collaborateurs pour cet album. Comment se passe ce partenariat ?

Michele Torr:
Cest assez, recent Chanter Azavour faisait partie de mes envies et rèves. Je n’osais pas l’appeler. Michel Leeb m’a dit un jour que Charles m’aimait beaucoup, j’étais tellement heureuse et enthousiaste C’est Michel qui nous a mis enc ontact. Je suis ravie et fiere de travailler avec lui, d’autant plus qu’il a déclaré par la suite n’écrire plus que pour Zaz et moi.

LD:
Quel est le moment le plus marquant de votre carrière ?

Michele Torr:
L’Olympia, sans hésiter l Mon équipe me conseillait de ne pas prendre le risque de faire un concert à Paris, mais finalement, j’ai été à l’Olympia à guichets fermés pendant un mois. Pour la première re-présentation, j’avais un trac fou, et le matin même, je me suis réveillée sans voix car j’avais répété tous les jours depuis des semaines. C’était terrible ! Finalement, le trac a disparu une fois sur scène et j’ai chante sans problème. C’était un mois incroyable ! Tout le bonheur et l’amour reçus, ainsi que la fatigue accumulée pendant un mois, puis un jour, vous vous réveillez dans votre maison. C’était si intense que j’étais déprimée quand cela s’est terminé. L’adrénaline me manquait.

LD:
Quelle relation avez-vous avec les membres de votre fan-club, “Les Amis de Michele
Torr”

Michele Torr:
C´est une relation tres amicale, on passe une journée ensemble au moins une fois par an. Apres tant d’années, je les connais et les reconnais. Je les invite parfois dans ma loge à la fin des concerts.

LD:
Quel conseil donneriez-vous à une jeune fille de 6 ans qui souhalte devenir chanteuse, comme vous l’étiez à cet âge ?

Michele Torr:
Les conseils que j’ai reçus ne m’ont pas plu, j’étais jeune, ar-rogante, je n’avais peur de rien. Je ne souhaitais que monter sur scène, et j’ai appris mon métier sur scène. C’est le public qui vous fait comprendre quand une chanson est bonne. Le seul conseil que je donnerais serait :”Vas-y, chante devant un public et soit honnête.”•

- Advertisement -spot_img