Commentaire sur l´article “Elle pardonne à son bourreau !” de (France Dimanche 02.09.2020)

0
220

Après avoir lu l’article de France Dimanche pour la première fois, les mots d’Albert Einstein me sont tout d’abord venus à l’esprit : « Seules deux choses sont infinies : l’univers et la stupidité des humains. Toutefois, on n’en est pas si sûr en ce qui concerne l’univers ».

Comment Michèle peut-elle se réconcilier avec Jean-Pierre en moins d’un an, lui qui l’a humiliée pendant une décennie et qui a été violent à son encontre ?

La faiblesse de Jean-Pierre est évidente : sa folie le mène à boire et à mélanger de puissants analgésiques avec de l’alcool. Et non, ce n’est pas une excuse pour quoi que ce soit. Et certainement pas pour être devenu violent avec sa femme. Que Jean-Pierre a réellement sa place dans une prison pour des actes de ce genre devrait être clair pour tous ceux qui examinent de plus près l’histoire entre Michèle et Jean-Pierre.

Comme il est également mentionné dans l’article de France Dimanche, Jean-Pierre prend probablement plaisir à humilier Michèle et même à lui faire violence. Et tout cela ne date pas d’hier. Lorsque l’histoire de la rupture a été diffusée sur Facebook, Jean-Pierre s’est empressé de construire toute une histoire pour rendre Michèle seule responsable de ce qui s’était passé. Sur Facebook, Jean-Pierre a prétendu que Michèle avait dévasté son salon, photos truquées à l’appui.

Tous ceux qui ont vu ces photos doivent s’être rendus compte qu’elles avaient été mises en scène. Lorsqu’une femme véritablement en colère ravage une pièce, il n’en reste plus rien. Alors la télécommande n’est pas seulement posée sur le sol (comme sur les photos de Jean-Pierre), mais elle est en mille morceaux. La vérité dans cette affaire est sans doute plutôt que Michele voulait récupérer des objets personnels de la maison et que Jean-Pierre a essayé de l’en empêcher. Il faut certainement aussi se poser la question de la crédibilité de l’article de France Dimanche, ce journal n’étant pas vraiment connu pour son journalisme exemplaire et ses reportages objectifs.

Dans cet article, France Dimanche fait référence à plusieurs reprises à une interview que Michele avait accordée au magazine NousDeux. Toutefois, le journal ne precise ni le numéro de NousDeux ni la date de parution de l’interview en question. De plus, le fait que le site web de NousDeux ne soit pas disponible actuellement n’aide pas vraiment à la recherche. Il se pourrait bien qu’il s’agisse d’extraits de plusieurs entretiens. Et puis l’ordre chronologique devient également important. Et bien sûr, les questions précédentes et suivantes sont importantes pour pouvoir situer le contexte de l’entretien avec le magazine NousDeux. Avec des phrases comme « Selon Michèle… », le lecteur devrait au moins avoir un aperçu de la question posée par NousDeux.

En tout cas, il serait également important d’avoir une indication de la date de parution de NousDeux. Contrairement à France Dimanche, NousDeux est connu pour son journalisme exemplaire. La phrase : « Michèle comprend avoir affaire à un pervers narcissique » , comme elle l’a confié à NousDeux, me donne l’impression que Michèle n’est pas aussi stupide que France Dimanche voudrait bien nous le faire croire. Dans cet article, France Dimanche fait l’usage stratégique d’aligner des citations d’interviews sans indiquer à quels moments elles ont été données. Seul, NousDeux est mentionné comme source d’informations. Qui plus est, le texte de l’article repose sur une série d’événements, dont certains remontent à des décennies. France Dimanche cite les paroles de Michèle des années 1997 et 2010 et présente tout cela comme si c’était d’une grande actualité.

Seule la dernière partie de l’article aborde réellement la situation actuelle. Et, toujours s’appuyant sur une interview accordée à NousDeux, des conclusions spéculatives en sont tirées. En effet, le magazine NousDeux ne parle pas explicitement de Jean Pierre mais également de Cristophe et de Jean Vidal. Et la réponse de Michèle est également beaucoup plus longue que la phrase citée par France Dimanche.

Personnellement, je ne pense pas que Michèle soit assez stupide pour se remettre en ménage avec Jean-Pierre une fois de plus, même si on ne peut vraiment exclure qu’elle le fasse quand même. En tout cas, Michèle Torr aurait tort de le faire ! Michèle n’est plus une adolsecente. Elle devrait donc être suffisamment risonnable pour se rendre compte qu’une nouvelle union avec Jean-Pierre serait une erreur fatale.

Bien sûr, amour et raison ne vont pas de pair. Toutefois, même si on aime, on a toujours la possibilité de reconnaître ses erreurs et d’éviter d’en commettre davantage. Vous trouverez l’interview de NousDeux, à laquelle France Dimanche fait référence dans son article, sur les deux pages suivantes.

Un commentaire de Jan Rehder